Accueil > Vivre à Luz-Saint-Sauveur > La commune de Luz : démographie, géographie, accès

La commune de Luz : démographie, géographie, accès

Évolution démographique

Les résultats du recensement ici

Géographie

Le gave de Gavarnie et le gave du Bastan traversent Luz et se rejoignent à l'aval du village pour former le Gave de Pau.
Luz s'est bâtie sur le cône de déjections morainiques du torrent de l'Yse, qui rejoint le gave du Bastan au niveau de la ville

De tous temps, l'histoire de la ville (et des villages environnants) a été marquée par des inondations destructrices mais sans perte humaine, qui grâce aux travaux successifs entrepris en amont (digue sur la rive gauche du Bastan décidée en 1905, barrages) sont aujourd'hui heureusement maîtrisées :

octobre 1937 : grande crue de 30 m³/sec du Bastan; provoquée par de fortes chutes de neige prématurées, sur laquelle tombe une énorme quantité d'eau, adoucie par un vent du sud particulièrement saharien. Le gave de Gavarnie déborde également et provoque de sérieux dégâts à l'usine électrique de Luz.

juillet 1897 : 2 jours de pluie continue sur les neiges encore présentes sur les hauteurs provoquent la fonte rapide de ces dernières. Une crue exceptionnelle s'en suit, le Bastan roulant d'énormes blocs de pierre. La route Barèges-Luz fut emportée sur plusieurs kilomètres, ainsi que la conduite d'eau des thermes de Barzun, qui alimentait le nouvel établissement thermal situé au centre de Luz; celui-ci ne sera jamais plus utilisé et bientôt détruit.

1788 : une digue naturelle à Héas cède sous la pression des eaux; l'énorme vague formée par les flots du lac dévale sur Luz: le pont de Saint-Sauveur est emporté, beaucoup de dégâts sont constatés dans les propriétés riveraines, la plupart des ponts en aval sont fortement endommagés.

20 & 21 juin 1765

18 décembre 1765

4 juin 1762 : crue du Bastan, provoquée par le débordement du lac d'Oncet (avalanches cassant la glace épaisse qui le recouvrait)

septembre 1751 : grande crue qui emporte le Pont de Pescadère, construit en 1736

2 juillet 1678 : des pluies torrentielles font enfler le Bastan dans des proportions telles qu'il sort de son lit et en ravage les rives jusqu'à Luz

Toute la vallée de Luz (et plus largement l'ensemble des Pyrénées) se situe dans une zone fortement sensible aux tremblements de terre, dont le plus terrible (intensité MSK=VIII-IX) a été ressenti le 21 juin 1660 dans une zone comprise entre Saint-Savin, Bagnères de Bigorre et Luz et a occasionné de gros dégâts dans la région, une douzaine de victimes ainsi qu'un certain nombre de changements naturels (chaos, nouveaux lacs naturels) en montagne. D'une expansion de plus de quatre cents kilomètres, il a ainsi pu être perçu jusqu'en Vendée où Louis XIV et Marie-Thérèse d’Autriche dont l’union venait d’être célébrée ont été les témoins.

Plusieurs fois par an, de petits tremblements de terre dont l'épicentre est plus lointain se font sentir: leur magnitude est en général comprise entre 2 et 2,5 avec cependant quelques séismes plus rares approchant une magnitude de 5 sur l'échelle de Richter.

Le dernier en date, dont l'épicentre était très proche de Luz (latitude 42°99 N et longitude 0°05 W) s'est produit le 17 novembre 2006 à 19h19 (magnitude 4,9). La directrice du cabinet du Préfet a déclaré: "Heureusement, il n'y a eu aucun blessé à déplorer, même léger. Aucun dégât important n' a non plus été constaté, le séisme ayant tout juste endommagé deux cheminées dans la région."

Accès

Accès routiers

  • La départementale D921 dessert l’accès à Luz saint Sauveur
  • La 2x2 voies Lourdes – Argelès et la voie rapide jusqu’à Villelongue permettent un accès aisé à Luz Saint Sauveur.
  • L'accès à la station de Luz Ardiden (chemin départemental n°12) 

Accès ferroviaire

  • La gare SNCF la plus proche est celle de Lourdes.
  • Des navettes régulières et des taxis permettent de rejoindre Luz Saint Sauveur en 30 minutes.
    Pour plus d'informations, cliquer ici

Accès aérien

    L’aéroport le plus proche est celui de Tarbes-Ossun- Lourdes
    Pour plus d'informations, cliquer ici
Haut